Moins de papier pour le secteur assurances : un premier pas vers la transformation numérique

La transformation numérique au sein du secteur des assurances devient une priorité. Grandes consommatrices de papier, les assurances, génèrent de plus en plus de flux documentaires, ce qui entraîne une importante consommation de temps et d’espace. En effet, la majorité des collaborateurs doivent traiter au quotidien un nombre important de documents tels que les dossiers clients, les réclamations, les devis ou contrats. De plus, la hausse de la concurrence oblige davantage les assurances à se démarquer et à faire évoluer leurs activités.

Pour répondre à ces diverses problématiques, la transformation numérique et plus particulièrement la gestion électronique de documents (GED) s’est imposée comme une nouvelle stratégie pour le secteur assurances.

Découvrir notre solution d’ECM pour les assurances

Un environnement favorable à la transformation numérique

Niveau de maturité numérique au sein des entreprises
Observatoire de la maturité digitale des assurances et mutuelles | Edition 2016 Échantillon : 80 décideurs – en % des réponse

La « transformation numérique » ou « e-transformation » désigne l’ensemble des processus qui consiste à intégrer, au sein d’une entreprise, les technologies digitales disponibles au sein de ses activités. Plus votre entreprise intègre ces technologies, plus son niveau de maturité numérique sera considéré comme important.

D’après l’Observatoire de la maturité digitale des assurances et mutuelles réalisé par Markess by exaegis et Infopro digital, 32% des décideurs estiment que le niveau de maturité de leur entreprise pour le digital est moyennement mature. 24% pensent qu’il est mûr, voire très mûr et 44% estiment que ce niveau est insuffisant.

La transition d’une entreprise au numérique passe, par exemple, par des solutions de gestion électronique de documents (GED), gestion de contenus d’entreprise (ECM) ou encore des solutions de gestion des ressources numériques (DAM). Une étude réalisée fin 2017 sur le secteur de la bancassurance montre que très peu d’entreprises sont équipées de ces solutions (36%), mais révèle que d’ici 2020 plus de la moitié des décideurs en feront l’acquisition (64%). Cela montre l’importance pour le secteur des assurances de repenser leur stratégie d’entreprise en prenant en compte cette révolution qu’est la transformation numérique.

Les assurances, un secteur en cours de digitalisation

Les bénéfices du digital
Observatoire de la maturité digitale des assurances et mutuelles | Edition 2016 Échantillon : 80 décideurs – en % des réponse

Les assurances sont des entreprises ayant une importante volumétrie de documents, et notamment de documents papiers. Ce faisant, la dématérialisation apparaît comme une nécessité. Parmi les cinq actions digitales susceptibles de répondre aux divers enjeux du secteur assurance, la dématérialisation arrive en 2ème position pour 68% des décideurs, derrière les échanges via chat ou messagerie instantanée.

La gestion électronique des documents représente également la solution pour répondre à cette volonté qui est d’opter pour des processus électroniques. Ces derniers permettront de gérer électroniquement tout type de documents comme par exemple les documents contractuels, et d’avoir une vision globale sur le cycle de vie de ces derniers.

Dans une de ses dernières analyses, le cabinet d’études Markess by exaegis a interrogé plusieurs centaines de décideurs métiers et informatiques au sein des assurances et mutuelles afin de mieux comprendre les enjeux actuels. Selon cette étude, 93% des décideurs interrogés pensent que le digital permet d’améliorer l’expérience ainsi que l’engagement client, 92% estiment qu’il peut optimiser les fonctions RH et 80% pensent que cela profite à la gestion des processus documentaires.

 

Les domaines impactés par la transformation numérique

Les domaines les plus impactés par la transformation digitale
Observatoire de la maturité digitale des assurances et mutuelles | Edition 2016 Échantillon : 80 décideurs – en % des réponse

D’après les études, le numérique oblige le secteur des assurances à repenser leur organisation, c’est-à-dire leurs méthodes de travail.

En effet, 87% des décideurs estiment que cette montée en puissance de la digitalisation contribue à la mise en place de nouvelles méthodes de travail au sein des entreprises. Pour maîtriser au mieux certains processus complexes, 36% des décideurs auraient déjà mis en place de nouvelles méthodes de travail quand 51% y réfléchissent encore.

Ces nouvelles méthodes de travail permettent d’optimiser les processus métiers, d’améliorer la performance commerciale mais également la relation client. Cette dernière qui est une priorité pour le secteur des assurances représente l’enjeu le plus impacté par la transformation numérique, suivi des systèmes d’information et du marketing.

Pour rester compétitifs et gérer au mieux la maîtrise des documents et processus, le secteur des assurances se doit de développer de nouvelles méthodes de travail et donc de se lancer dans une stratégie de transformation numérique.

*Article basé sur l’étude réalisée par le cabinet Markess by exaegis, cabinet d’études expert du digital.

Découvrir notre solution d’ECM pour les assurances

 

Vous pourriez aussi être intéressé par :
Les nouvelles tendances en termes de Gouvernance de l’information !
Gouvernance de l'information

De plus en plus d’entreprises prennent conscience de l’importance de mieux gérer et contrôler leurs informations et données, d’où l’intérêt d’opter pour une stratégie de gouvernance de l’information.

Ne perdez plus de temps, dématérialisez vos factures !
Dématérialisation factures

Opter pour la dématérialisation de vos factures, c’est gagner en productivité, efficacité et coûts financiers ! La solution d’ECM Elise vous aide à optimiser votre gestion des processus de facturation.

Comment se porte le marché de la GED ?
Comment se porte le marché de la GED ?

Qu’on parle de GED ou d’ECM, le marché de la gestion des processus documentaires affiche une belle croissance en France grâce à un contexte favorable.