Mise en place d’une solution de gestion de courriers pour la nouvelle ville d’Annecy

Depuis l’extension de son territoire à Annecy-le-Vieux, Cran-Gevrier, Meythet, Pringy et Seynod, Annecy se hisse à la 29e place des villes françaises les plus peuplée avec environ 128 000 habitants. En fusionnant avec ces différentes communes annexes, Annecy apparaît comme une nouvelle entité, une commune nouvelle depuis le 1er janvier 2017.

Cette nouvelle entité fait le choix de moderniser son fonctionnement en proposant de nouveaux services à ses citoyens. Ainsi, tout en voulant améliorer sa gestion de la relation citoyen, la ville d’Annecy décide de mettre en place une solution de gestion électronique de courriers grâce à la solution Elise.

Découvrez illico, la solution Elise pour les villes

Une volonté de mettre le citoyen au cœur de la ville d’Annecy

Dans le but d’améliorer sa gestion de la relation client, la ville d’Annecy a voulu proposer de nouveaux services pour l’ensemble de ses citoyens. La solution Elise a alors été déployée en lien avec LUMIPLAN, une application mobile mise à disposition des habitants. Cette dernière permet de faire remonter les demandes citoyennes à la collectivité. Il est alors possible d’effectuer des requêtes de manière simple et rapide.

La ville d’Annecy capture ces demandes via le logiciel Elise qui lui permet de paramétrer des processus de traitements prédéfinis selon le type de demande. Cela permet de réduire les délais de traitement et donc d’améliorer la satisfaction des citoyens tout en renforçant l’image de la ville auprès de ces derniers.

💡 Lire aussi :  Pourquoi la Smart City redéfinit la place du citoyen dans la ville ?

De la gestion de la relation citoyen à la gestion de courriers

À la recherche d’une solution de gestion de courriers, la ville d’Annecy a choisi d’opter pour la solution déjà mise en place à Cran-Gevrier, client d’Elise depuis plus de cinq ans. Cette décision a permis, lors de la fusion des différentes communes d’étendre ce contrat à l’ensemble de ces entités et donc à Annecy. L’objectif de ce projet est de faire bénéficier à ce nouvel ensemble d’une solution efficace de gestion électronique de courriers.

La gestion électronique des courriers et des e-mails va permettre à la ville d’Annecy de centraliser l’ensemble des demandes.  Elle pourra, via une plateforme unique, accéder à toutes les demandes des citoyens et y répondre dans les plus brefs délais. En effet, une solution de gestion de courrier permet d’optimiser et d’automatiser les processus, ce qui permet de suivre en temps et en heure le suivi de tous les courriers, en particulier les courriers entrants et sortants.

La solution Elise participe donc à l’un des objectifs majeurs de la ville d’Annecy : rationaliser l’organisation de ses territoires.

Découvrez illico, la solution Elise pour les villes

Vous pourriez aussi être intéressé par :
La ville de Morangis fait le choix de notre solution Illico

Témoignage de la ville de Morangis pour la mise en place de la Gestion électronique des documents (GED) La ville de Morangis (13.802 habitants, Essonne) a souhaité moderniser le système d’informations, notamment en mettant en place la gestion électronique des courriers, l’enregistrement et le traitement des requêtes formulées par ses administrés auprès de l’accueil en […]

La GED Elise adoptée par la Fondation Notre Dame, avec l’accompagnement de notre partenaire Belharra

L’enjeu principal du projet était de regrouper, dans un même outil, toute la gestion des pièces administratives afin de faciliter le suivi et le traitement financier des projets. En Savoir Plus !

Deux nouvelles villes adoptent Illico, l’offre de gestion électronique des correspondances pour les villes, en mode cloud

La ville d’Audincourt (en Bourgogne Franche Comté, 14.000 habitants) souhaitait changer de solution de gestion électronique de courrier car celle-ci n’était plus maintenue. Elle a fait le choix d’Illico, en Cloud, pour bénéficier d’une ergonomie novatrice et permettant d’avoir accès à des fonctionnalités de gestion de la relation citoyens (GRC) à terme.   Le projet […]